[La Dépêche] Des producteurs en quête de sens à la foire agricole de Barcelonne-du-Gers

Publié le 10/02/2019 à 10:52, mis à jour à 12:09 par Caroline Peyronel

Depuis vendredi, la ville de Barcelonne-du-Gers vit au rythme de sa foire agricole. Le programme se poursuit aujourd’hui avec la sélection des animaux pour le salon de l’Agriculture à Paris et une démonstration de course de vachettes.

C’est aussi l’occasion non seulement d’acquérir du matériel agricole d’occasion, mais aussi de découvrir de nouveaux producteurs locaux. C’est d’ailleurs ce qui a motivé Odin Gonties à y participer cette année. À 25 ans, ce jeune ingénieur a créé, il y a un an, sa brasserie à Ordan-Larroque. «La particularité, c’est que nous produisons nous-même les céréales que nous utilisons pour faire la bière» Et en bio, bien sûr.

Avec l’aide de ses parents, Odin s’occupe de tout depuis la production agricole jusqu’à la distribution en passant par l’élaboration des recettes. L’orge est malté dans une micromalterie dans le Tarn et la bière brassée à Marambat. Le jeune producteur prend part à chaque étape de fabrication.

Présente à la foire depuis vendredi, la brasserie La Roque présente six bières – trois basiques et trois éphémères. «L’idée c’est de montrer qu’on peut consommer localement de la bière de qualité. Les clients sont sensibles à cette démarche. Ils ont besoin de donner du sens à leur consommation».

Du sens, c’est aussi ce que propose Stephanie Dubois. Dans ses petites boîtes cylindriques exposées devant elle reposent de précieux filaments rouges. Près de Plaisance-du-Gers, dans ses 350 m2 de jardin, cette ancienne parisienne cultive du safran depuis 2011. «En sentant cette épice, j’ai su que je voulais faire ça, et depuis je suis au service de cette plante», explique la productrice venue présenter ses produits pour la première fois à la foire.

Sur son étal : confitures, moutarde, miel, sirop et sel se côtoient. Tous sont aromatisés au safran et créés «à 95 % avec des produits bio ou locaux», affirme celle qui loue également les vertus thérapeutiques de cet or rouge.

La Dépêche