[La Dépêche] La 46e foire ouvre ses portes

Publié le 08/02/2019 à 08:37 par Marc Centene

Les 8, 9 et 10 février, Barcelonne-du-Gers accueille sa célèbre foire agricole, la 46e édition de l’événement, unique dans le Gers et toujours très courue par la profession.

Cela fait déjà quelques jours que Cédric Berdoulet, agriculteur à Barcelonne-du-Gers, ne dételle pas : nouveau président de l’association qui pilote la foire agricole du village, il a fort à faire pour mettre la dernière main aux préparatifs, à la tête de très nombreux bénévoles.

«Je joue à domicile, et la foire, je la connais bien ! Mais c’est du travail… Ca mobilise une quinzaine de responsables dès novembre pour préparer la foire, et une quarantaine de membres actifs pendant la semaine de l’événement et après la foire. S’ajoute une secrétaire à plein temps pendant l’année.» Cédric Berdoulet a vu évoluer la foire au fil du temps, depuis son enfance au village. Le nombre d’exposants a explosé, le matériel agricole est devenu un condensé de technologie bien différent des anciens tracteurs. «Et puis, le monde ! Aujourd’hui le centre-ville est fermé pour raison de sécurité… Il y avait du monde à l’époque, mais aujourd’hui, s’il fait beau, on voit du passage !» Plus de 120 000 visiteurs, si le soleil se montre un peu. Et 8 millions d’euros de transactions durant les 3 jours. Car la foire conserve sa réputation de grand rendez-vous commercial, pour les professionnels. «La foire se justifie toujours, assure le président, c’est le seul endroit où vous pouvez tout trouver, tout voir, en une journée. Celui qui sait ce qu’il vient chercher, il est à peu près certain de le trouver sur le champ de foire.» En dépit de la poussée des sites de revente ou des grands distributeurs sur Internet, la foire de Barcelonne-du-Gers reste un lieu privilégié pour faire des affaires, en particulier le vendredi, où se retrouvent les professionnels… «Dans le temps, il s’achetait beaucoup de choses en direct, mais aujourd’hui, un tracteur, ca peut valoir 50 000 €, vous ne l’achetez pas sur un coup de tête !» Alors, on prend des contacts, on se renseigne, et on va voir le concessionnaire – tous les plus importants du secteur sont là.

Le dimanche, les familles sont de la fête. «Cette année, on revient un peu aux fondamentaux : préparer le concours bovin de l’an passé demande 2 ans. On ne pouvait pas reconduire cette année. Il y aura une expo de vieux matériels, de voitures, et une démonstration de course landaise à 15 h aux arènes.» Prochain objectif ? «On va tout faire pour arriver à la 50e, même si la sécurité nous coûte de plus en plus cher ! Alors on espère que les gens viendront nombreux !»


Le programme

Durant les 3 jours de foire :

Vendredi 8février

9 h : Ouverture de la foire.

15 h : Inauguration (historique des derniers discours)

15 h 30 : Colloque agricole sur le thème : Maïs : Graine d’avenir ? Échanges animés par Philippe Campa avec comme intervenant Franck Laborde, secrétaire général de l’AGPM (association générale des producteurs de maïs) ; Sylvain Hypolite, ingénieur agronome Agro d’Oc.

Samedi 9février

La foire se poursuit, avec toujours l’exposition de matériel sur 4 ha, avec des dizaines de concessionnaires, la présentation de voitures, de vieux matériels agricole à redécouvrir, etc.

Dimanche 10février

En marge de la foire, à 15 h : démonstration de course landaise (gratuit)


Restauration

Durant les 3 jours de foire, le comité de foire vous propose en partenariat avec le traiteur Alain Tarbe et Plaimont un repas assis et au chaud à la salle des fêtes à partir de 11 h 30. Tous les repas sont à 16 € (sauf option). Un menu différent tous les jours !

La Dépêche